www.camh.netwww.reseaufranco.com

Réseau francophone de soutien professionnel

accueil | English |
taille du texte
+
| carte du site

Au sujet du site Réseaufranco.com

two parts of a plug connecting people and knowledge together

 

Le Réseau francophone de soutien professionnel (RFSP) est un site Internet créé par le Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH) à l’intention des professionnels de soins primaires qui offrent des services en toxicomanie et en santé mentale et qui desservent des collectivités francophones en Ontario. Le site Réseaufranco.com a été conçu dans un souci de convivialité et d’accessibilité, dans le contexte culturel de la communauté francophone.

 

Par l’intermédiaire de ce site Web, les professionnels de la santé ont accès 24 heures sur 24 à de l’information sur les toxicomanies et la santé mentale. Ils trouvent aussi des renseignements sur les traitements et les programmes disponibles, et sur la documentation à l’usage des patients, des familles et d`autres professionnels. 

 

Réseaufranco.com s’efforce d’améliorer la qualité des soins offerts à la communauté francophone en lui fournissant l’accès à l’information pertinente dans le domaine de la santé mentale et des toxicomanies. Le RFSP encourage la communication entre professionnels de la santé en identifiant des secteurs de compétences à renforcer. Le site met en évidence l`interrelation qui existe entre les problèmes de santé mentale et les problèmes de toxicomanie. 

 

CAMH a soumis une demande de financement à Santé Canada, par l’entremise de la Société Santé en français, aux fins de la conception et de l’élaboration du projet. La phase initiale du projet a été rendue possible financièrement grâce à l’enveloppe accordée par le gouvernement fédéral aux Communautés minoritaires de langue officielle, dans le cadre du Fonds pour l'adaptation des soins de santé primaires ; il aura fallu seize mois de travail pour mettre le projet en place, soit d’août 2005 à septembre 2006.

 

Les objectifs du site Réseaufranco.com

 

Une ressource unique pour francophones

 

Le site Web du Réseau francophone de soutien professionnel (RFSP) est unique en son genre. Il fournit de l`information pour les professionnels de la santé dans les domaines de la santé mentale et la toxicomanie. Un examen attentif des besoins et du contexte a permis de repérer quels liens menant à d’autres ressources il fallait inclure, quelles ressources essentielles il fallait traduire en français et mettre à la disposition des utilisateurs éventuels du site, et quelle nouvelle information et quels nouveaux outils il faudrait élaborer par la suite.

 

Site central de ressources documentaires

 

Le RFSP se veut un site central de ressources documentaires pour les professionnels de soins primaires en santé mentale et en toxicomanie. Son rôle est de faciliter la dissémination et le partage d’information en vue d’encourager des pratiques exemplaires en ce qui a trait à l’identification, au diagnostic, à l’aiguillage et au traitement des problèmes de santé mentale ou de toxicomanie.

 

Collaboration entre professionnels de la santé 

 

Entre autres résultats, le projet RFSP devrait aboutir à une meilleure compréhension du système de traitement des maladies mentales et de la toxicomanie par tous les professionnels de soins primaires. Le projet permettra également à ces professionnels d’être mieux informés des problèmes de troubles concomitants. En bout de ligne, il aidera les professionnels tout comme les patients et les clients à naviguer plus facilement entre les divers services du système de santé. 

 

Pour lutter contre la stigmatisation associée aux maladies mentales et pour améliorer le bien-être de la population francophone, il faut une collaboration entre les divers organismes et intervenants du domaine de la santé – Réseaufranco se veut un outil de promotion de la collaboration et des partenariats à cette fin.

 

Comment a-t-on décidé du contenu du site ?

 

Pour savoir quelle information serait la plus utile et la plus pertinente pour le contenu du site réseaufranco.com, nous avons procédé par étapes.

 

Nous avons d’abord mené une évaluation des besoins, organisée en trois étapes, pour voir quelles étaient les ressources les plus pertinentes à inclure sur le site :

  • groupes de discussion organisés auprès de membres des centres d’accès aux soins primaires en santé mentale et en toxicomanie
  • entretiens auprès d’informateurs clés 
  • entretiens auprès de médecins de famille et d’infirmières praticiennes.

 

Nous avons analysé les résultats de l’évaluation des besoins et établi des critères de priorité, selon que les ressources étaient déjà existantes et accessibles ou qu’elles  pourraient le devenir dans le temps imparti. Le site continuera d’évoluer et l’on prévoit d’appliquer des critères additionnels au cours des prochaines phases du projet.

 

Statistiques relatives à la population francophone 

 

CAMH a pris en considération les statistiques du gouvernement fédéral concernant les populations francophones à Toronto et en Ontario tout au cours du processus de la conception et de l`élaboration du projet. D’après les résultats du recensement de 2006 :

 

  • Toronto compte 53 370 francophones*, soit environ deux pour cent de sa population.

 

* Ces chiffres ont été produits à partir de calculs spécifiques par Statistique Canada (www.statcan.gc.ca/start-debut -eng.html) pour l’Office des affaires francophones (OFA) (www.ofa.gov.on.ca/en/index.html) 

 

On estime qu’environ 70 pour cent des francophones résidant à Toronto préfèrent recevoir leurs services de santé dans leur propre langue, à condition de pouvoir jouir de services de qualité à une distance raisonnable de leur domicile ou de leur lieu de travail. (Towards a plan for the delivery for French language health services in Metropolitan Toronto, 1989).

 

Ces chiffres ne reflètent probablement pas la taille actuelle de la population francophone. On compte de nombreux francophones ayant besoin de services de santé mentale parmi les sans-abri et les personnes de passage qui sont pour la plupart exclus du recensement. 

 

Les données démographiques pour l’Ontario (voir ci-dessous), extraites du site www.franco.ca et obtenues initialement de Statisque Canada, montrent que la population francophone de l’Ontario est constituée en majorité d’adultes ; 76 pour cent des francophones ontariens sont âgés de 20 à 64 ans.

 

  • Dans l’ensemble de l’Ontario, 582 690 personnes déclarent le français comme leur ‘langue maternelle’.(recensement de 2006)
  • En 2006, 321 555 personnes vivant en Ontario ont dit que le français était la langue la plus souvent parlée à la maison.
  • Ajouté à ce nombre, 202 625 autres Ontariens disent parler régulièrement français à la maison.
  • Actuellement, plus de 1 426 536 Ontariens sont capables de parler français, soit environ 12 pour cent de la population de la province.

 

Immigrants francophones

 

La population francophone de l’Ontario se compose d’immigrants et de non-immigrants (voir tableau n° 1). S’il est vrai que les deux groupes ont en commun la connaissance du français et, dans de nombreux cas, l’incapacité de parler ou de saisir l’anglais, ils ne partagent pas forcément les mêmes valeurs, croyances, mythes et tabous, ni la même façon d’agir, de penser et de se sentir vis-à-vis de leur vécu et de la maladie mentale. Il est donc tout aussi important de disposer de services de santé mentale culturellement adaptés au milieu francophone que cela ne l’est au milieu anglophone. Voici les détails : 

 

  • On compte 18 548 immigrants francophones à Toronto.(recensement de 1996)
  • Les récentes vagues d’immigration ont amené un nombre significatif de francophones à Toronto, en provenance de pays non européens tels que le Liban, la Somalie et le Congo. Cette population doit franchir non seulement les barrières linguistiques mais aussi surmonter les difficultés rencontrées en raison de différences raciales, culturelles et de valeurs.

 

 

Tableau n° 1 : Répartition de la population francophone en fonction du statut d’immigrant

 

 

 

STATUT D’IMMIGRANT

 

ONTARIO

 

TORONTO

 

LE GRAND TORONTO

 

POPULATION IMMIGRANTE

 

58 520

 

18 555

 

27 524

 

POPULATION NON-IMMIGRANTE

 

459 663

 

23 365

 

51 729

 

POPULATION TOTALE

 

 

548 940

 

41 920

 

79 253

 

*Source : Statistique Canada. Recensement de 2001 (échantillon de 20 pour cent). Calculs spéciaux réalisés pour l’OAF.

 

Ce qu’il est intéressant de souligner, dans les chiffres présentés dans le tableau n° 1, c’est que les 27 524 immigrants francophones du Grand Toronto représentent 34,7 pour cent du total de la population francophone de cette région. Autrement dit, plus d’un tiers des francophones qui vivent dans la région du Grand Toronto sont nés à l’étranger. 

 

Par ailleurs, nombre de réfugiés francophones adultes et leurs enfants ont un passé souvent marqué par le traumatisme, la violence, la guerre, l’expulsion et le dénuement extrême. À mesure qu’ils s’adaptent à un nouveau milieu de vie, il se peut qu’ils aient besoin de services de santé mentale culturellement adaptés et pertinents, dans une langue qu’ils comprennent. Enfin, parmi les défis à relever par les prestataires de soins de santé, figurent également celui de l’intégration des thérapies occidentales et non occidentales, la prestation de thérapie familiale, de thérapie adaptée au plan ethnique, d’ethno-pharmacologie et d’ethno-psychologie.